Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Jeu 20 Déc 2012 - 17:17

Rappel du premier message :

Délinquance : derrière l'augmentation des chiffres, les pratiques des gendarmes

Par Laurent Borredon

La délinquance augmente. Elle explose, même. Et particulièrement depuis mai, le mois de l'élection de François Hollande à la présidence de la République. Pour la droite, c'est une aubaine, une occasion de déstabiliser le ministre le plus populaire, Manuel Valls. Un joli scénario - un peu trop joli pour être vrai, à en lire les deux derniers bulletins mensuels de l'Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale (ONDRP), parus les 6 et 20 décembre.


Selon l'ONDRP, Pulsar, le nouveau logiciel informatique de la gendarmerie, serait très largement responsable de l'"explosion des crimes et délits" dénoncée, à nouveau, le 18 décembre, par Le Figaro. La publication de chiffres partiels du mois d'octobre par le quotidien, le 13 novembre, avait provoqué une polémique jusqu'à l'Assemblée nationale, où le ministre de l'intérieur, mis en cause par la droite, s'était emporté en répondant : "Le retour du terrorisme dans ce pays, c'est vous."

Beaucoup de bruit pour rien, selon l'ONDRP. Et la démonstration est implacable. L'Observatoire a d'abord relevé deux faits : la hausse de la délinquance, sensible depuis janvier, ne concerne que la zone couverte par la gendarmerie ; et elle s'est accélérée depuis juin. "Entre juin et octobre 2012, les gendarmes ont enregistré 50 496 atteintes volontaires à l'intégrité physique, soit 24,3 % de plus qu'entre juin et octobre 2011 (+ 9 859 faits constatés). Or, au cours des mêmes mois, la hausse des faits constatés de ce type n'a pas dépassé 2 % en zone police (soit + 2 974 faits constatés)", note l'ONDRP. Pour la première fois de son existence, le gardien des statistiques de la délinquance a donc décidé, "mesure conservatoire", de considérer séparément les chiffres de la police et ceux de la gendarmerie, devenus beaucoup trop divergents.

Puis l'ONDRP a mené "un raisonnement par l'absurde", en s'interrogeant sur les raisons qui pourraient expliquer certaines hausses spectaculaires, notamment les infractions concernant des violences sur mineurs. Sur douze mois, les "violences, mauvais traitements et abandons d'enfants" ont grimpé de 114,5 % et les "harcèlements sexuels et autres agressions sexuelles contre des mineur(e)s" de 73 % (côté police, ils sont stables).

D'autres indicateurs très divers subissent de fortes augmentations perceptibles uniquement chez les gendarmes : "destructions et dégradations de véhicules privés" (+55,9 %), "harcèlements sexuels et autres agressions sexuelles contre des majeur(e)s" (+42,3 %), "falsification et usages de chèques volés" (+48,3 %), "viols sur des mineurs" (+20,2 %), "menaces ou chantages" (+17 %).

Et encore, il ne s'agit que de moyennes sur l'ensemble du territoire couvert par les gendarmes. Dans certaines zones, l'augmentation est beaucoup plus forte - et d'autant plus irrationnelle. A moins d'imaginer que certains Français aient subitement décidé de s'en prendre sexuellement (et violemment) aux enfants, ou de les abandonner, non sans avoir d'abord brûlé quelques voitures et scooters avec de l'essence acquise grâce à un chéquier volé - une explosion de violences qui pourrait, après tout, expliquer que ces mêmes habitants se menacent et usent de chantage -, force est de conclure qu'il y a un loup.

L'Observatoire n'a pu que constater la coïncidence entre la mise en place du système Pulsar, en janvier, et ces aberrations statistiques. Il "envisage même que cet effet en soit l'explication principale". Car derrière le changement technique, il y a une évolution de fond. Au contraire des commissariats, les brigades de gendarmerie n'ont pas de main courante informatisée, ce système qui permet d'enregistrer toutes les déclarations d'usagers qui ne sont pas immédiatement assimilables à un crime ou un délit, ou qui ne donnent pas lieu à un dépôt de plainte : tapages, différends, dégradations, affaires de moeurs, etc.

"L'INFORMATIQUE NE PEUT PAS TOUT EXPLIQUER"

Il existait donc une zone grise chez les gendarmes, aujourd'hui interdite par Pulsar qui oblige d'enregistrer tous les faits. A partir de son entrée en vigueur en janvier, les gendarmes auraient non seulement enregistré ces faits lorsqu'ils se produisaient, mais aussi enregistré les affaires en suspens - souvent, justement, les dossiers complexes qui touchent les mineurs - qui ne pouvaient rester indéfiniment hors de leur système informatique. Ils écoulent leur stock, en quelque sorte.

L'Observatoire souhaite donc poursuivre, avec la direction de la gendarmerie (DGGN), ses recherches sur l'"éventuel impact du système Pulsar" sur la hausse depuis janvier. Mais l'ONDRP aimerait également comprendre pourquoi cette hausse s'est spectaculairement aggravée depuis juin. Une hypothèse pourrait être une mise en place progressive de Pulsar, pleinement opérationnel en mai-juin. Mais cela heurte la version officielle de la DGGN : selon elle, le système a démarré dans toutes les brigades au même moment, le 1er janvier. Un miracle administratif.

Les certitudes des gendarmes laissent l'entourage de M. Valls dubitatif, même si l'on reconnaît Place Beauvau que "l'informatique ne peut pas tout expliquer". Dans un entretien au Figaro, mardi, le ministre cite ainsi sa décision, dès mai, de mettre fin à la course au chiffre et "aux tentations d'arranger les statistiques".

Depuis début novembre, la DGGN se hâte lentement dans ses investigations : la recherche à l'échelon local des causes des hausses d'aujourd'hui pourrait révéler les petits arrangements d'hier. Avant la campagne, en septembre 2011, le patron des gendarmes lui-même avait recommandé, dans une note révélée par Le Monde, que ses troupes lèvent le pied sur les plaintes afin de "viser un bilan favorable de l'évolution de la délinquance en 2011". Mais François Hollande a été élu. Le retour de bâton, c'est maintenant.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/12/20/delinquance-derriere-l-augmentation-des-chiffres-les-pratiques-des-gendarmes_1808958_3224.html

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/12/20/delinquance-une-hausse-politiquement-delicate-pour-m-valls_1808959_3224.html?xtmc=delinquance&xtcr=2

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/12/20/01016-20121220ARTFIG00535-manuel-valls-veut-plus-de-policiers-sur-le-terrain.php

http://www.atlantico.fr/decryptage/manuel-valls-veut-thermometre-fiable-comment-mesurer-efficacement-delinquance-christophe-soullez-581691.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Peter Blake
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2000
Age : 43
Localisation : GD
Emploi : gendarme départementale et assistante sociale trop souvent
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mer 9 Jan 2013 - 1:15

à force de magouiller avec mon ancien CCB qui nous demander de prendre des vols sans stat avec BB2000 c'était plus facile, on a perdu 02 personnels...MERCI!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mer 9 Jan 2013 - 23:13

MISTERCAMPING

il n'y a aucune naïveté de ma part.

Je dit simplement qu'un gendarme planton est seul .... rien ni personne ne l'oblige à se comporter comme tu le décris. S'il le fait, c'est entièrement SON problème ... bien facile et trop simple de dire "c'est pas de ma faute, j'ai reçu la consigne " ... de bien dociles exécutants et zélés ... donc consentants
Aucun CB, CCB ou CBTA ne résisterai à devoir s'expliquer sur ce genre de "consignes"

comme l'a si bien explique PETER BLAKE ... ces magouilles ont un effet très pervers ....

D'autre part, comment s'imaginer que les statistiques d'une unité pourrait influer sur les statistiques nationales
combien d'unités "magouillées" faudrait-il pour qu'elles influent sur les statistiques nationales ???? il faudrait une action concertée à grande échelle. Cela s'effectue certainement, peut être, j'en sais rien finalement car à quoi cela servirai ... mais à un niveau qui nous dépasse ...

pour recentrer sur une unité, ce n'est pas quelques délits "modifiés"qui vont changer quoi que ce soit dans une unité .... si c'est le cas, c'est que cette unité a tellement peu d'activité ... qu'on s'en fou un peu, non ?

Cordialement camarade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Baisse du nombre des homicides, hausse de celui des cambriolages en 2012   Ven 18 Jan 2013 - 13:29

L'Observatoire national de la déliquance et des réponses pénales (ONDRP) a dévoilé vendredi les chiffres officiels de la délinquance en 2012. Le nombre des homicides a baissé l'an dernier en France de 2,3% en zone police et de 22,4% en zone gendarmerie. Mais dans le même temps, celui des cambriolages a augmenté.

Chiffres officiels

En 2012, 430 homicides ont été constatés en zone police, soit une baisse de 2,3% par rapport à 2011, mais une hausse de près de 5% sur cinq ans, selon l'ONDRP. En zone gendarmerie, 235 homicides ont été constatés, soit une baisse de 22,4% sur un an, pour atteindre le plus bas niveau depuis 2007". "Il s'agit du nombre d'homicides enregistrés (hors tentatives) le plus bas depuis 1996", écrit l'Observatoire.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, s'était félicité un peu plus tôt sur RTL qu'en 2012 "les homicides en France ont atteint leur plus bas niveau historique", sans toutefois donner de chiffres. En 2012, il y a eu cinquante règlements de comptes entre malfaiteurs, dont vingt-quatre dans les Bouches-du-Rhône, a ajouté l'ONDRP.

Le nombre des cambriolages d'habitations principales a augmenté de 14,7% entre 2011 et 2012 en zone gendarmerie, et de 4,7% en zone police, selon la même source.

Le nombre des vols à main armée enregistrés par la police et la gendarmerie diminue en 2012 pour la troisième année consécutive, avec -26,4% entre 2009 et 2012 en zone police et - 19,1% en zone gendarmerie. Parallèlement, les violences physiques non crapuleuses enregistrées par la police nationale ont baissé de 1,5% entre 2011 et 2012.

A la question de savoir si les chiffres de la délinquance pour 2012 étaient mauvais, Manuel Valls s'est contenté de répondre sur RTL que "les violences sur les personnes, sur les femmes, les cambriolages augmentent depuis des années".


http://www.rtl.fr/actualites/info/article/baisse-du-nombre-des-homicides-hausse-de-celui-des-cambriolages-en-2012-7757060289

http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/exclu-manuel-valls-sur-rtl-les-chiffres-de-la-delinquance-sont-plutot-mauvais-7757054269

http://delinquance.blog.lemonde.fr/2013/01/18/delinquance-hausse-des-cambriolages-et-des-vols-violents/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Les index cachés de la gendarmerie révèlent leurs secrets !   Ven 18 Jan 2013 - 17:47

C'est inédit depuis la création de l'Observatoire national de la délinquance (ONDRP) : le bilan annuel 2012 sépare chiffres de la police et chiffres de la gendarmerie. En cause, l'explosion anormale et inexpliquée de certains faits de délinquance chez les gendarmes, notamment les violences intrafamiliales, comme l'ont montré les deux derniers bulletins mensuels (Le Monde du 21 décembre 2012). Mais la direction de la gendarmerie qui s'en tenait jusqu'ici aux explications sociologiques et démographiques a évolué, sous la pression médiatique et politique.

Elle reconnaît que certaines de ces aberrations sont liées à l'existence d'angles morts dans les statistiques de la délinquance. Des index pas à proprement parler cachés, mais qui ne font partie d'aucun des quatre grands regroupements créés par l'ONDRP et utilisés pour évaluer officiellement la délinquance. Ces index ont servi, pendant des années, à abriter une partie de la hausse des violences. De bonne foi, assure la direction de la gendarmerie.

L'index 13, par exemple, rassemble les atteintes à la dignité et à la personnalité. C'est un fourre-tout. Depuis 2002, il a été presque multiplié par deux. Mais, en 2012, en zone gendarmerie, la chute est brutale : - 24,5 %. 2 818 faits en moins, à mettre en parallèle avec l'augmentation des index 7 (autres coups et blessures volontaires) et 12 (menaces ou chantages dans un autre but), eux bien rangés dans l'indicateur atteintes volontaires à l'intégrité physique qui participe à l'évaluation officielle de la délinquance. Des vases communicants ? A l'échelle locale, c'est exactement cela. Dans plusieurs régions, l'index 13 a baissé et les index 7 et 12 ont bondi du même nombre de faits, parfois presque à l'unité près.

DOIGT MOUILLÉ

Pour la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), c'est bien le nouveau logiciel Pulsar, mis en place en janvier 2012, qui est en cause, comme l'avait suggéré l'ONDRP. Désormais, les faits enregistrés sont automatiquement mis en concordance avec les codes "Natinf" utilisés par le ministère de la justice, beaucoup plus précis. Ils sont donc "mieux indexés".

Mais cela prouve, en creux, qu'ils l'étaient bien mal auparavant. Au mieux, le classement était réalisé au doigt mouillé, au pire, certains responsables ont utilisé ces index discrets pour minorer une partie de la hausse des violences dans leur zone. Et l'index 13 n'est pas le seul.

La hausse des harcèlements sexuels pourrait s'expliquer par la baisse de l'index 50, les atteintes sexuelles, hors catégorie. Et la hausse des violences à dépositaires de l'autorité correspond... à une baisse des outrages à dépositaires de l'autorité, hors catégories. Le bilan de la violence chez les gendarmes n'a pas augmenté. Il est simplement mieux rangé.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/18/les-index-caches-de-la-gendarmerie-revelent-leurs-secrets_1819097_3224.html?xtmc=les_index&xtcr=2

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/18/delinquance-manuel-valls-veut-assumer-la-verite-des-chiffres_1819096_3224.html?xtmc=les_index&xtcr=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Dim 20 Jan 2013 - 13:45

Et encore une volée de bois vert dans notre g..... de la part de Médiapart:

http://www.mediapart.fr/journal/france/180113/les-chiffres-detraques-de-la-delinquance-en-2012?page_article=4

Les chiffres (détraqués) de la délinquance en 2012

19 janvier 2013 | Par Louise Fessard


S'il était encore besoin d'illustrer le manque de fiabilité des chiffres de la délinquance enregistrés par les forces de l'ordre, le pataquès que la gendarmerie nationale a connu en 2012 y suffirait.

À la suite de l'adoption, l'an dernier par les gendarmes, d'un nouveau logiciel automatisé d'enregistrement des infractions, dit Pulsar, certains faits de délinquance, stables en zone police, ont tout bonnement explosé en zone gendarmerie. Les faits de « violences, mauvais traitements et abandons d'enfant » (oui, tout cela est bien compilé de façon indifférenciée sous le même index) enregistrés par les gendarmes ont ainsi plus que doublé en douze mois.

Toujours en zone gendarmerie et sur la même période, les « harcèlements sexuels et autres agressions sexuelles envers des mineurs » ont eux aussi connu une hausse vertigineuse de 75,5 %, tandis que ceux commis envers des majeurs progressaient de 47,8 %. Au moins une douzaine d'indicateurs sont concernés par des évolutions du même ordre, « jamais arrivées » depuis la création de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) en 1996, a précisé son nouveau président, Stefan Lollivier, un inspecteur général de l'Insee qui a pris la succession d'Alain Bauer*.

* Huit mois après la démission d'Alain Bauer, conseiller sécurité officieux de Nicolas Sarkozy, le premier ministre a fini par lui trouver un successeur, nommé in extremis par un arrêté du 18 janvier 2013. Inspecteur général de l'Insee, Stefan Lollivier siégeait déjà depuis sept ans au Conseil d'orientation de l'Observatoire. Alain Bauer continue par ailleurs de siéger au Conseil d'orientation de l'ONDRP, comme représentant du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégiques (CSFRS), un think tank créé en 2010 par Nicolas Sarkozy. À l'issue de la conférence de presse, c'est, comme à l'habitude, vers lui que les micros des journalistes se sont tournés pour… une analyse au pied levé de la prise d'otages en Algérie.

Devant de telles aberrations statistiques, l'Observatoire, qui présentait vendredi matin, à l'Ecole militaire à Paris, son bilan annuel de la délinquance, a dû, pour la première fois, séparer les chiffres de la gendarmerie et ceux de la police. Après moult échanges avec la gendarmerie nationale, l'ONDRP a fini par conclure « que ces ruptures étaient dues au déploiement des nouveaux systèmes d'information de la gendarmerie ».

Alors que les gendarmes tapaient autrefois leur procédure sans forcément comptabiliser immédiatement l'infraction, cet enregistrement est désormais automatisé. Ce à quoi s'ajoute une qualification beaucoup plus fine des infractions, les menus déroulants du nouveau logiciel laissant peu de place à l'approximation. Plus moyen de garder des infractions sous le coude pendant des semaines, et surtout plus moyen de les requalifier sous des index moins visibles, car peu pris en compte par l'ONDRP. L'entourloupe, décryptée par Le Monde, est assez simple.

L'état 4001, qui recense les infractions constatées, compte 107 index ou catégories d'infractions. Pour en faciliter la lecture, l'ONDRP regroupe ces index sous quatre grands indicateurs : atteintes volontaires à l'intégrité physique, atteintes aux biens, infractions révélées par l'action de services (stupéfiants et séjour irrégulier), ainsi que les escroqueries et infractions économiques et financières.

Mais une petite douzaine d'infractions, comme les atteintes sexuelles ou encore les atteintes à la dignité et à la personnalité, n'ont trouvé leur place nulle part dans ces grands indicateurs phares. Et sont donc relégués en toute fin des rapports annuels de l'Observatoire, là où aucun journaliste ou politique ne s'amusera à les dénicher. De là à imaginer que, sous la pression de la politique du chiffre, les gendarmes aient cherché ces dernières années à y dissimuler certaines infractions...

C'est ce qu'affirme Le Monde : « Ces index ont servi, pendant des années, à abriter une partie de la hausse des violences. » Et de rappeler qu'en septembre 2011, le directeur général de la gendarmerie nationale avait recommandé à ses troupes de lever le pied sur les plaintes afin de « viser un bilan favorable de l'évolution de la délinquance en 2011 ».

L'arrivée de Pulsar, « un outil beaucoup plus contraignant » selon Christophe Soullez, directeur de l'ONDRP, a donc contraint les gendarmes à « une collecte beaucoup plus honnête et exhaustive ». Provoquant un jeu de chaises musicales entre plusieurs index. Les atteintes sexuelles, qui font partie des index peu visibles, ont ainsi brusquement baissé de 31,4 % en 2012, alors que les harcèlements sexuels et autres agressions sexuelles ont connu des hausses spectaculaires inverses (décrites plus haut). « Est-ce que certains faits, qui étaient qualifiés d'atteintes sexuelles par les gendarmes, sont désormais qualifiés d'agressions sexuelles ? » s'interroge diplomatiquement Cyril Rizk, responsable de statistiques à l'ONRDP.

Même schéma pour les outrages à des dépositaires de l'autorité, là encore un index peu visible, qui chutent de 17,9 % en zone gendarmerie entre 2011 et 2012, tandis que les violences à dépositaires de l'autorité bondissent de 32,2 % dans le même temps.

«Il y aura inévitablement des hausses de la délinquance»

La plaisanterie ne s'arrête pas là. Car, après les gendarmes, c'est au tour des policiers d'adopter, d'ici mi-2014, un nouveau système informatique : le logiciel de rédaction des procédures de la police nationale (LRPPN)*. Autant dire que « l'année 2013 pour la statistique sur la délinquance va être compliquée », comme le remarque, un brin inquiet, l'analyste Cyril Rizk.

Yannick Danio, secrétaire national d'Unité SGP Police FO, le principal syndicat de gardiens de la paix, n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat. « À partir du moment où le ministre annonce qu'il veut plus de transparence, qu'on doit intégrer ce nouvel outil, il y aura inévitablement des hausses de la délinquance constatée, puisque cela fait des années, et bien avant Nicolas Sarkozy, que les chiffres étaient truqués, affirme-t-il. La hiérarchie policière risque de sortir des “cadavres” des placards. Dans certains départements les consignes étaient d'“optimiser” et de ne traiter que ce qui pouvait aboutir afin d'afficher de bons taux d'élucidation. »

La généralisation, prévue début 2013, du système de pré-plainte en ligne, qui facilitera les dépôts de plainte pour les infractions les moins graves, risque également de donner des sueurs froides au ministre de l'intérieur, déjà attaqué depuis plusieurs mois par la droite sur le thème « la violence explose ». « Plus vous incitez les victimes à déposer plainte, plus ça fait augmenter vos chiffres », se contente de rappeler Christophe Soullez, le directeur de l'ONDRP, qui s'agace des raccourcis effectués par certains représentants politiques.

La gauche avait déjà expérimenté cet effet, redoutable dans l'opinion publique, lors de la mise en place de la police de proximité. « Forcément, si on ouvre des postes de police partout dans les quartiers, les gens vont venir porter plainte plus facilement, surtout s’ils ont confiance dans la police, ce qui fera monter les statistiques », nous avait expliqué le sociologue Christian Mouhanna.

*Évidemment, il ne s'agit pas du même logiciel que celui de la gendarmerie, sinon cela ne serait pas drôle...

Baisse des homicides, hausse des cambriolages

Que peut-on alors dire de l'évolution de la délinquance enregistrée en 2012 ? D'abord, comme le ministre de l'intérieur s'en était félicité le matin même, le nombre des homicides en France a atteint son « plus bas niveau historique », soit 665 homicides. La tendance n'est pas nouvelle, le nombre d'homicides en France baisse depuis 1985 et il a même été divisé par deux en quinze ans, passant de plus 1 600 en 1995 à moins de 800 en 2010.

Parmi ces homicides, ceux liés à des règlements de comptes entre malfaiteurs sont toutefois en légère hausse, passant de 57 meurtres en 2011 à 63 en 2012. Près des deux tiers ont été commis dans les Bouches-du-Rhône (24) et en Corse (16). Les faits de vol à main armée ainsi que ceux avec arme blanche ont, pour la troisième année consécutive, baissé de 6,4 % entre 2011 et 2012.

En revanche, les cambriolages poursuivent leur hausse, entamée en 2007, aussi bien en zone police (+4,7 %) qu'en zone gendarmerie (+14,7 %). De même que les vols contre des particuliers dans des lieux publics en zone police : vols à la tire (+8,5 %), vols simples (+4,7 %), vols violents contre des femmes (+7,9 %). L'ONDRP a écarté ces chiffres en zone gendarmerie en raison de la rupture statistique déjà expliquée.

Petite parenthèse : oui, l'état 4001, conçu au tout début des années 1970, comptabilise les « vols violents contre les femmes » séparément, mais n'a pas de catégorie équivalente pour les hommes qui, comme chacun le sait, n'ont pas l'idée saugrenue de se promener dans la rue avec un sac à main et sont, de toute façon, moins vulnérables. Du coup, dans le monde merveilleux de l'état 4001, ils ne se font jamais rien « arracher » dans la rue, même pas leur portable.

Le nombre d'infractions à la législation sur les étrangers a fortement baissé en 2012 en zone police (–16,9 %) comme en zone gendarmerie (–7,1 %). Sans doute une conséquence de la décision de la Cour de cassation du 5 juillet 2012. Cette décision interdisait aux forces de l'ordre de mettre un étranger en garde à vue au seul motif qu'il était en séjour irrégulier. Ce vide juridique a depuis été comblé par la création d'une « retenue » de 16 heures pour les étrangers sans papiers.

Des chiffres fortement relativisés par le directeur de l'ONDRP : « Il faudra attendre les résultats de l'enquête de victimation (qui sera présentée en novembre 2013 - ndlr) pour se faire une idée » de l'évolution réelle de la délinquance en 2012. La dernière enquête de victimation de l'Observatoire, présentée en novembre 2012, montrait une stagnation, voire une baisse pour certaines atteintes, de la délinquance en France depuis 2006.

De nouveaux indicateurs

Pour la première fois, le ministre de l'intérieur n'était pas présent lors de ce traditionnel bilan annuel de la délinquance, et a tenu sa propre conférence de presse, quelques heures plus tard, place Beauvau. Une façon de rompre avec la pratique de ses prédécesseurs consistant à dévoiler chaque année lors d'une « grand-messe » un chiffre unique de la délinquance générale. Même si dans la foulée, Manuel Valls n'a pas pu s'empêcher de glisser « à ceux qui me diront que je casse à dessein ce thermomètre », que ce chiffre unique « aurait été en baisse » en 2012.

Il s'est dit prêt à « assumer » la réalité de la délinquance. « La recherche de l'amélioration statistique à tout prix a conduit à des dévoiements, à des arrangements, à des manipulations, a martelé Manuel Valls. Aujourd'hui, je pose définitivement l'acte de décès de cette politique qui a parfois consisté à travestir la réalité. »

L'occasion pour le ministre de présenter sa réforme des indicateurs de la délinquance jugés « trop globaux, trop imprécis et trop hétérogènes ». On ne touche pas à l'état 4001, ni aux indicateurs historiques de l'ONDRP (histoire de garantir une continuité statistique), mais de nouveaux agrégats sont ajoutés. Il s'agit par exemple de créer un indicateur spécifique rassemblant les « violences intrafamiliales », jusqu'ici noyées parmi les autres types de violences.

De même seront créés des agrégats consacrés à la grande criminalité (homicides, règlements de comptes et grands trafics de stupéfiants), à la cybercriminalité, à la délinquance routière, aux atteintes à la santé et à l'environnement, aux infractions à la réglementation ainsi qu'aux « comportements portant atteinte à la tranquillité publique ». Manuel Valls entend rassembler dans ce dernier indicateur les « incivilités, qui, si elles ne sont pas forcément graves, nuisent au quotidien des habitants ».

Le ministre de l'intérieur veut également mieux mesurer le travail des services de sécurité, en ne se contentant plus d'un taux d'élucidation global, trop facilement manipulable. Il a donc présenté un nouveau « tableau de bord d’indicateurs d’efficacité » très détaillé. Les réunions et contacts avec les usagers (désignés sous le jargon guerrier d'« appropriation territoriale ») ainsi que les actions de prévention feront désormais partie des éléments comptabilisés par la hiérarchie.

Huit mois après son arrivée place Beauvau, Manuel Valls se donne un peu de temps avant d'entamer tout bilan. « Je ne suis pas là pour obtenir des résultats pour trois mois mais pour que la réalité de la délinquance change durant le quinquennat de François Hollande », a-t-il précisé.

J'ai fait ressortir les passages qui me semblent le plus notable...Certains m'ont fait bondir, mais je me sens peut-être trop concerné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 66
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Dim 20 Jan 2013 - 14:11

Moi aussi je bondis !!!!

sous prétexte que l'ONDRP reprend les stats à SA sauce, c'est la faute des Gendarmes si les chiffres sont soit-disant cachés !!!

Qui lui a demandé à l'ONDRP de recréer artificiellement 4 catégories qui n'existaient pas avec La 4001 ?

Toutes nos infractions étaient enregistrées mais si l'organisme chargé de les collecter en mettaient certaines de côté pour que cela colle avec sa propre qualification, pas grave, c'est la faute à Pandore si rien ne va !!!!!

Bande ce c...s (pour le moins ! )

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Dim 20 Jan 2013 - 16:45

ouais, bon .... et bien moi, en attendant de voir ce que cela donnera, j'applaudis des deux mains ...

c'est quand même bizarre d'avoir soutenu une époque JHM et son combat contre les chiffres et les stats truqués et aujourd'hui d'accorder un soutien à la DG je dis bien DG sur la manipulation des chiffres
Il y aurai une grande forme d'hypocrisie que d'essayer de dire que chez nous tout était"propre" en matière de statistiquess et de chiffre...

Alors + 1 en misant un double au cas ou ... on verra l'année prochaine ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Crotale
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1333
Age : 49
Localisation : de l'autre côté du miroir...
Emploi : à...long terme !!
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Dim 20 Jan 2013 - 16:52

interceptor a écrit:

Alors + 1 en misant un double au cas ou ... on verra l'année prochaine ...

çà devient sport !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 66
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Dim 20 Jan 2013 - 18:26

interceptor a écrit:
ouais, bon .... et bien moi, en attendant de voir ce que cela donnera, j'applaudis des deux mains ...

c'est quand même bizarre d'avoir soutenu une époque JHM et son combat contre les chiffres et les stats truqués et aujourd'hui d'accorder un soutien à la DG je dis bien DG sur la manipulation des chiffres
Il y aurai une grande forme d'hypocrisie que d'essayer de dire que chez nous tout était"propre" en matière de statistiquess et de chiffre...

Alors + 1 en misant un double au cas ou ... on verra l'année prochaine ...

De qui parles tu là ? sois plus clair stp ....

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Dim 20 Jan 2013 - 20:19

personne en particulier .... et tous ceux qui aujourd'hui se plaignent des propos du MININT sur le "particularisme des stats de la Gendarmerie" et qui auparavant dénonçaient les statistiques trafiquées ....

pas d'attaque personelle Christian ...

Tout ce qui pourra être fait pour avancer vers plus de transparence sur les stats est bienvenu ! le MININT commet beaucoups d'erreurs mais sur ce coup là, je trouves pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 66
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Dim 20 Jan 2013 - 20:27

Ok merci, mais en fait, moi je parlais de l'ONDRP qui je trouve, ne manque pas d'air sur le coup là !!

C'est cet organisme qui manipulait principalement les données et il en vient à accuser les autres. Par exemple, qu'un fait soit qualifié homicide volontaire ou meurtre, c'est kif kif, mais si dans les stats on ne prend en compte que le qualificatif de meurtre, il est certain que l'on va passer à côté de pas mal de faits !!!! (bon j'exagère là, mais c'est pour imager mon propos, ni plus ni moins Embarassed)

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 67
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Lun 21 Jan 2013 - 3:25

Bonsoir,
En matière de statistiques de la délinquance, le pire est peut être bien à venir.
Si le système police que je connaissais n'a pas changé, avec la mise en place d'un mode de saisine similaire à celui de la gendarmerie, l'effet PULSAR va passer pour un pétard mouillé.
La prise en compte des faits de la main courante va faire exploser les stats pour quantité de petits délits mais l'enregistrement même des procédures va être bouleversé. A ma connaissance, la police n'enregistre une affaire qu'au moment de la clôture de la procédure. Si le système PULSAR-POLICE arrive à démarrer dans les mois prochains, cela signifie que les affaires clôturées vont être prise en compte comme maintenant mais que vont s'ajouter les nouvelles procédures.
Autrement dit, au prochain bilan, l'ONDRP va à nouveau publier un bilan incohérent ce qui pourrait bien déplaire fortement aux politiques, 2014 étant une année électorale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Lun 21 Jan 2013 - 9:38

Certes, Gendstas, 2014 est une année électorale... Mais tu as entendu comme nous le MININT qui veut de la transparence!

Si la lumière que ca va lui procurer l'éblouit, faut pas qu'il vienne se plaindre après!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Les cambriolages toujours en hausse !!!   Ven 22 Mar 2013 - 17:45

Les cambriolages sont toujours à la hausse en France ainsi que les vols à la tire ou les vols avec violences visant les femmes, selon le bilan mensuel de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) rendu public aujourd'hui et dont la fiabilité n'est pas certaine.

L'ONDRP sépare et distingue à nouveau, comme à la fin 2012, les chiffres de la police et ceux de la gendarmerie qui révèlent de fortes distorsions sur la période habituelle de comparaison de la délinquance c'est-à-dire sur douze mois glissants.

Ainsi, de mars 2012 à février 2013, les violences aux personnes ont très légèrement augmenté de 0,1 % en zone police (urbaine) et beaucoup plus (18,2 %), en zone gendarmerie (rurale et semi-urbaine). Pareil pour ce qui est des atteintes aux biens qui sont à + 0,3 % en zone police et + 6,1% en zone gendarmerie incluant les cambriolages qui ont augmenté de 3,4 % côté police et 13,6 % côté gendarmerie. La police observe encore que les vols à la tire ont enregistré une hausse de 10,6 % et ceux avec violence (sans armes) contre les femmes de 9,8 %.

+37% des règlements de comptes entre malfaiteurs

La forte hausse des violences aux personnes, point noir de la délinquance depuis des années, observée en zone gendarmerie s'explique en partie par l'explosion des violences sexuelles, toujours sur douze mois glissants.

La police observe par ailleurs une hausse de 37 % des règlements de comptes entre malfaiteurs, selon ce même bilan.

L'ONDRP incite une fois de plus à la prudence sur la fiabilité de ces chiffres. Il rappelle que l'outil statistique des forces de l'ordre - basé sur les plaintes - est faussé depuis la fin 2012 après que la gendarmerie a constaté une explosion sur certains indicateurs. Raison invoquée: la mise en place d'un nouveau logiciel par les gendarmes de recueil des faits de délinquance.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/22/97001-20130322FILWWW00492-les-cambriolages-toujours-en-hausse.php

http://www.nicematin.com/france/les-cambriolages-toujours-en-hausse-en-france-selon-le-bilan-mensuel.1184482.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Sam 23 Mar 2013 - 20:08

C'est pas le pays qui est malade, c'est le thermomètre qui est cassé!

Bandes de C...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
excelsior
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2441
Localisation : 7.7
Emploi : retraité, citoyen du monde , européen , FRANCAIS AVANT TOUT , francilien, seine et marnais Briard pure race.....enquiquineur public et traqueur de cassoss
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Sam 23 Mar 2013 - 20:47

statistiquement un caombriolage sans vol , c'est.... une dégradation..... si si
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Dim 24 Mar 2013 - 12:01

Oui, et les vols à la roulotte (vol dans un véhicule, pour les profanes...) transformés en dégradations de véhicules, ça existe aussi.

titanic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le candide
Nouveau membre
Nouveau membre


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 17/09/2012

MessageSujet: on n'est pas les canards du bon Dieu !   Dim 24 Mar 2013 - 21:44

Ils nous prennent pour des lapins de six jours ma parole !
Comme si Pulsar faisait les MIS tout seul, genre Skynet, brrrrr !!!! Ca fait trop peur !!!!!
Mon sentiment : la sécurité part en eau de boudin.
Moi président, je dis la vérité aux français et aux étrangers aussi car il y en a encore même si les ESI vous savez depuis mai 2012 ils n'existent plus !!! La vérité c'est qq trucs simples à dire :
1- si vous êtes victime ne portez pas plainte car les consignes hiérarchiques conjuguées à l'absence de conscience professionnelle des chargés d'accueil vous décourageront;
2- vous avez réussi à porter plainte ? Le parquet va vous faciliter l'existence en ne poursuivant pas l'auteur (bein oui, c'est la faute à la société, voir de la victime et faut impérativement désengorger le parquet des montagnes de procédures);
3- quoi ?! votre dossier est renvoyé devant le tribunal ? Pas de panique, les juges du siège vont saborder le dossier;
4- Les gendarmes sont des rigolos, ils ont des ordinateurs alors qu'ils surveillent des campagnes et rassurent la population comme ils peuvent. Comme ils ont une certaine éducation comparée à leur copains d'en face, ils deviennent schyzophrènes : ils sont déchirés entre obéir à leurs chefs c'est à dire manipuler les stats (les MIS pour les initiés) ou servir la population. Cornélien, n'est-ce pas ?
5- Les appels d'air à nos frères des pays de l'est et à nos amis du nord du continent noir ont des traductions simples : importations des populations criminogènes que leurs autorités respectives sont trop heureuses de voir filer dans un pays moins pauvre : La France! Ils commettent leurs crimes et délits sans être inquiétés par une justice fantôme et irriguent leur pays du fruit de leurs larçins (pognon des cambriolages, vols, fraudes) et forcément, les délits... EXPLOSENT !!!! Ah bon ?! Même en sortant les lances à incendie (délits transformés en contraventions ! Et paf la fée ! ou "c'est pas un cambriolage madame, on va pas perdre du temps et prendre une plainte pour 100 euros volés, et d'abord êtes-vous certaine ne n'avoir pas perdu cet argent ?) rien n'y fait ! Ca pète les stats ! Trop honnète le gendarme.
6- pour finir, les autres (gitans français, cassos français, non français d'origine naturalisé depuis qq générations) observant que le jeu en vaut la chandelle, n'ont pas cessé de faire leur connerie et ont même des ambitions d'expansion ! Travailler plus pour Gagner plus !
7- Ne me sortez pas que je suis raçiste, ma peau n'est pas tout à fait blanche. Et l'impérieuse nécessité de porter plainte pour racisme me pousserait à franchir la porte d'une brigade ! Et paf ! Un délit de plus !
Moi président, je resterai bien pépère avec mémère dans mon chateau, servi par des mecs habillés comme des pingouins avec des chaines en toc, c'est un genre de majordomes militaires, une variétés de gendarmes !
Bref, un peu d'ironie pour dire une chose simple : la hausse des délits, des crimes, c'est maintenant ! Et surtout, c'est ce qui se passe pour de vrai dans la vraie vie des vrais gens de la FRANCE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 67
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Dim 24 Mar 2013 - 23:39

excelsior a écrit:
statistiquement un cambriolage sans vol , c'est.... une dégradation..... si si

Bonsoir,
Non, c'est une simple visite, vous n'allez pas en prison et vous tirez une carte chance. Pour la caisse de communauté, inutile, vous l'avez déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
excelsior
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2441
Localisation : 7.7
Emploi : retraité, citoyen du monde , européen , FRANCAIS AVANT TOUT , francilien, seine et marnais Briard pure race.....enquiquineur public et traqueur de cassoss
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Lun 25 Mar 2013 - 12:34

le candide a écrit:
Ils nous prennent pour des lapins de six jours ma parole !
Comme si Pulsar faisait les MIS tout seul, genre Skynet, brrrrr !!!! Ca fait trop peur !!!!!
Mon sentiment : la sécurité part en eau de boudin.
Moi président, je dis la vérité aux français et aux étrangers aussi car il y en a encore même si les ESI vous savez depuis mai 2012 ils n'existent plus !!! La vérité c'est qq trucs simples à dire :
1- si vous êtes victime ne portez pas plainte car les consignes hiérarchiques conjuguées à l'absence de conscience professionnelle des chargés d'accueil vous décourageront;
2- vous avez réussi à porter plainte ? Le parquet va vous faciliter l'existence en ne poursuivant pas l'auteur (bein oui, c'est la faute à la société, voir de la victime et faut impérativement désengorger le parquet des montagnes de procédures);
3- quoi ?! votre dossier est renvoyé devant le tribunal ? Pas de panique, les juges du siège vont saborder le dossier;
4- Les gendarmes sont des rigolos, ils ont des ordinateurs alors qu'ils surveillent des campagnes et rassurent la population comme ils peuvent. Comme ils ont une certaine éducation comparée à leur copains d'en face, ils deviennent schyzophrènes : ils sont déchirés entre obéir à leurs chefs c'est à dire manipuler les stats (les MIS pour les initiés) ou servir la population. Cornélien, n'est-ce pas ?
5- Les appels d'air à nos frères des pays de l'est et à nos amis du nord du continent noir ont des traductions simples : importations des populations criminogènes que leurs autorités respectives sont trop heureuses de voir filer dans un pays moins pauvre : La France! Ils commettent leurs crimes et délits sans être inquiétés par une justice fantôme et irriguent leur pays du fruit de leurs larçins (pognon des cambriolages, vols, fraudes) et forcément, les délits... EXPLOSENT !!!! Ah bon ?! Même en sortant les lances à incendie (délits transformés en contraventions ! Et paf la fée ! ou "c'est pas un cambriolage madame, on va pas perdre du temps et prendre une plainte pour 100 euros volés, et d'abord êtes-vous certaine ne n'avoir pas perdu cet argent ?) rien n'y fait ! Ca pète les stats ! Trop honnète le gendarme.
6- pour finir, les autres (gitans français, cassos français, non français d'origine naturalisé depuis qq générations) observant que le jeu en vaut la chandelle, n'ont pas cessé de faire leur connerie et ont même des ambitions d'expansion ! Travailler plus pour Gagner plus !
7- Ne me sortez pas que je suis raçiste, ma peau n'est pas tout à fait blanche. Et l'impérieuse nécessité de porter plainte pour racisme me pousserait à franchir la porte d'une brigade ! Et paf ! Un délit de plus !
Moi président, je resterai bien pépère avec mémère dans mon chateau, servi par des mecs habillés comme des pingouins avec des chaines en toc, c'est un genre de majordomes militaires, une variétés de gendarmes !
Bref, un peu d'ironie pour dire une chose simple : la hausse des délits, des crimes, c'est maintenant ! Et surtout, c'est ce qui se passe pour de vrai dans la vraie vie des vrais gens de la FRANCE...

Pas mal..... pas mal.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: