Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net

Aller en bas 
AuteurMessage
Peter Blake
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2000
Age : 43
Localisation : GD
Emploi : gendarme départementale et assistante sociale trop souvent
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Dim 14 Oct 2012 - 13:28

Une Marseillaise âgée de 52 ans avait été assassinée dans son appartement

La macabre découverte avait été tenue secrète afin de garder un peu d'avance sur l'auteur de ce crime sordide. Et la discrétion des enquêteurs de la brigade criminelle de la PJ de Marseille a payé. En trois mois à peine, leur remarquable travail d'investigation a permis de résoudre une des affaires les plus énigmatiques de ces dernières années. Et d'interpeller, mardi matin, à Rians, dans le Var, un gendarme à la personnalité aussi inquiétante que mystérieuse.

Le 29 juin, dans la soirée, surprise de ne pas avoir de nouvelles de sa mère, une jeune femme s'était rendue à son domicile. Le petit appartement, à la tenue impeccable, situé à deux pas du conseil général, sur la voie rapide menant à La Rose (13e), est étrangement calme et silencieux. Aucun signe apparent de désordre non plus. Le crime a eu lieu dans la chambre à coucher. Marina, 52 ans, est étendue sur son lit, en sous-vêtements, un sac en plastique, fermé par le cordon électrique d'un sèche-cheveux, sur sa tête. Morte par asphyxie, conclut l'autopsie qui date le décès à l'avant-veille au soir, soit le 27 juin.

Alors que l'enquête s'oriente sur la piste d'un pervers sexuel, adepte des jeux érotiques, le médecin légiste livre aux enquêteurs un autre élément. Si aucune trace de violence n'a été relevée sur son cadavre, la mâchoire de la victime a été luxée par un probable coup de poing ou d'objet contondant. La thèse du jeu sexuel qui tourne mal ne tient donc plus.

Alors qu'un ADN masculin, non fiché, était isolé sur le robinet de la salle de bain, les hanches de la victime et le fil électrique, les enquêteurs, intrigués par la disparition de l'ordinateur et du téléphone portable de Marina, commencent à creuser la thèse d'une mauvaise rencontre sur internet. Seule, Marina s'était mise à surfer sur le site Badoo. "On a vite compris que le mobile de ce crime n'était pas le vol, indique une source proche de l'enquête. Mais la disparition de ces deux objets nous laissait penser que l'auteur avait dû entrer en communication avec elle et qu'il avait voulu effacer les traces."

"Véritable porcherie"

Bonne pioche ! En explorant les tchats de Marina, la Crim soupçonne d'abord un jeune homme qui avait entrepris de séduire uniquement des femmes beaucoup plus âgées, avec laquelle la victime avait entretenu une relation. La piste sera rapidement abandonnée. Un autre contact avec un individu se cachant sous les pseudonymes de "Raptor" ou "Cruchot", va alors intriguer les policiers. Dans les discussions, il est fait état de "contacts téléphoniques". "Là, on commençait à tenir quelque chose de sérieux", souffle un enquêteur.

D'après les relevés de téléphonie, Marina avait été appelée le jour de sa mort, quelques heures auparavant, alors qu'elle faisait des courses avec une amie. Elle était, en fait, en ligne avec son assassin, qui l'attendait devant chez elle. Identifier l'utilisateur de la ligne n'a pas été une mince affaire pour la Crim. Non seulement, la ligne avait été ouverte au nom d'une enseignante, totalement étrangère à l'affaire, mais une autre puce était placée dans l'appareil lorsque la victime était contactée.

Alors que l'exploration de la téléphonie mobile tombe sur un os, les investigations sur le site de rencontres avancent à grands pas. Derrière le pseudo de "Cruchot", se cache un gendarme. Pas celui de Saint-Tropez, mais de Rians, dans le Var. Un ancien militaire, sous-officier de gendarmerie réserviste de 41 ans. Mardi matin, les enquêteurs ont débarqué chez lui et ont prélevé son ADN dans la foulée. Il était identique à celui retrouvé sur la scène de crime. Alors que son logement de fonction à Marseille, un petit studio transformé "en véritable porcherie", était perquisitionné, le gendarme était placé en garde à vue. Imperturbable lors des auditions, le suspect s'est montré avare de confidences, adaptant ses réponses aux questions des enquêteurs.

Coincé par d'indiscutables éléments matériels, il finira par concéder avoir rencontré la victime à deux reprises. En revanche, il nie toujours le crime et "ne s'explique pas la présence de son ADN". Jeudi, il a été mis en examen pour "viol précédé ou suivi d'actes de barbarie" et "assassinat" et écroué aux Baumettes. L'expertise psychiatrique permettra de cerner un peu mieux les contours de l'inquiétante personnalité de ce militaire. Les surveillances auraient établi qu'il espionnait régulièrement sa compagne, mère de ses deux enfants, avec une web cam, et que ses parents ignoraient tout de sa vie de famille.

il y a vraiment des malades chez nous aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LANDAIS
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 664
Localisation : AQUITAINE
Emploi : JEUNE RETRAITE HEUREUX
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Dim 14 Oct 2012 - 14:11

Un ancien militaire, sous-officier de gendarmerie réserviste de 41 ans : on peut traduire ce que cela veut dire ? parce que pour moi, c'est pas clair du tout.... ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 66
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Dim 14 Oct 2012 - 14:29

LANDAIS a écrit:
Un ancien militaire, sous-officier de gendarmerie réserviste de 41 ans : on peut traduire ce que cela veut dire ? parce que pour moi, c'est pas clair du tout.... ???

et on parle aussi d'un "logement de fonction" ?????

cela devient nébuleux, pour le moins.....

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Dim 14 Oct 2012 - 15:22

Landais et christian m'ont devancé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sable
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 619
Localisation : Dans une BT au service des services et des administrations diverses
Emploi : GD noyé sous l'accumulation des missions et des PV
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Dim 14 Oct 2012 - 15:48

"Derrière le pseudo de "Cruchot", se cache un gendarme. Pas celui de Saint-Tropez, mais de Rians, dans le Var. Un ancien militaire, sous-officier de gendarmerie réserviste de 41 ans."

Si ce qui est écrit au dessus est exact, j'en déduis qu'ils sont prêt à tout pour vendre du papier....
Un sous-officier de gendarmerie réserviste, c'est un civil qui a une autre profession que celle indiquée par le journaliste.
Dans ce cas , peu importe, la vérité, l'essentiel est que le gendarme est un bon produit d'appel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Blake
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2000
Age : 43
Localisation : GD
Emploi : gendarme départementale et assistante sociale trop souvent
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Dim 14 Oct 2012 - 17:36

moi-même en lisant l'article, je n'ai pas très bien compris! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephb074
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 223
Age : 48
Localisation : LYON
Emploi : gendarme reconvertit en PM
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Dim 14 Oct 2012 - 18:00

en lisant la feuille de chou je dirais un ancien mili air terre ou mer qui oeuvre comme reserviste en gie mais c est plus vendeur de dire un gendarme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Meurtre d'une Marseillaise: un Varois soupçonné   Jeu 18 Oct 2012 - 14:46

""""
Le mis en cause est un employé de la Ville de Marseille - « il travaille à la mairie, dans un service technique » -, père de plusieurs enfants, qui vivait en famille dans le village de Rians, où il a été interpellé le 9 octobre. L'homme disposait aussi d'une pièce sur son lieu de travail, à Marseille, où il pouvait dormir, « à l'occasion de gardes par exemple ». Des perquisitions y ont été effectuées.

L'homme avait fait son service militaire en gendarmerie, il était resté gendarme réserviste dans les Bouches-du-Rhône, « pour des périodes très ponctuelles ».""""""

http://www.varmatin.com/faits-divers/meurtre-dune-marseillaise-un-varois-soupconne.1011289.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LANDAIS
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 664
Localisation : AQUITAINE
Emploi : JEUNE RETRAITE HEUREUX
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Jeu 18 Oct 2012 - 14:56

Ben voilà qui est plus clair et que je pressentais..... faut bien vendre les feuilles de chou pourri.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Jeu 18 Oct 2012 - 21:35

C'était tellement facile pour les journalistes de choisir un titre que nous risquions de trouver contraRIANS...... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
sable
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 619
Localisation : Dans une BT au service des services et des administrations diverses
Emploi : GD noyé sous l'accumulation des missions et des PV
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Jeu 18 Oct 2012 - 23:24

bonsoir,

Quelqu'un peut il changer le titre de ce sujet?
Ce criminel N'EST PAS et N'A JAMAIS ETE Gendarme !!!

On nous méprise déjà assez sans que nous ayons besoin d'aider ceux qui nous bafouent....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen calme
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 282
Localisation : Là ou il fallait pas !!!!
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Ven 19 Oct 2012 - 15:19

sable a écrit:


On nous méprise déjà assez sans que nous ayons besoin d'aider ceux qui nous bafouent....


Ceux qui vous méprise , c’est ceux qui ne sont pas réglos !!!!!!
Les autres vous respectent même avec un titre racoleur……Mais est-il intéressant de faire un article sans avoir vérifier le minimum d’info ? Et donc de faire de la désinformation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Sam 30 Mar 2013 - 23:28

Déjà appréhendé pour l’assassinat d’une femme à Marseille l’an dernier, un père de famille habitant Rians a été mis examen pour un crime semblable en 2006.

"Un profil de serial killer"... C’est bien ce que laissent entendre les enquêteurs de la police judiciaire de Marseille, après la mise en examen, vendredi, d’Abdelkader A., pour le meurtre d’une femme en 2006.

Incarcéré à la prison des Beaumettes depuis octobre dernier, cet homme de 41 ans, habitant Rians dans l’ouest Var, était déjà soupçonné du viol et de l’assassinat d’une femme en juin 2012.

Les empreintes laissées lors de ce crime l’ont semble-t-il trahi. "L’ADN, le mode opératoire et l’emploi du temps au moment des faits" de ce père de famille, sous-officier de réserve dans la gendarmerie, ont ainsi permis de ressortir ce "cold case", affaire datée et jusqu’alors irrésolue.

L’ADN parle sept ans après.

Le 24 avril 2006, le corps d’Henriette B., retraitée de 68 ans, avait été découvert en état de décomposition, dans son appartement de la cité des Rosiers, dans le XIVe arrondissement de Marseille.

Abdlkader A. habitait à cette époque le XIIIe arrondissement de la cité phocéenne. Son poste d’agent-recenseur dans la même cité lui aurait permis de rencontrer sa victime.

Étouffée par son meurtrier et retrouvée une pince à linge sur le nez, elle ne présentait pas de trace d’agression sexuelle. L’état de putréfaction avancée de son corps n’avait, du moins, pas permis d’en relever.

"Les traces ADN de son agresseur, laissées sous ses ongles, témoignaient néanmoins de sa volonté de se défendre", confirme une source proche du dossier.

Une empreinte génétique qui aura finalement parlé, sept ans après les faits, une fois confrontée à celle retrouvée sur le corps de Marina C, une veuve de 52 ans.

Adepte des sites de rencontre

Son corps avait été découvert dans son logement marseillais, le 29 juin 2012. La victime portait un sac en plastique sur le visage, maintenu par le fil électrique d’un sèche-cheveux.

Ses veines d’un poignet entaillées auraient pu faire faire croire à un suicide. Mais les enquêteurs avaient décelé des traces de lésions sexuelles sur son corps.

Après le meurtre, le suspect avait emporté l’ordinateur et le téléphone portable de la victime. Indice précieux pour les hommes de la brigade criminelle qui avaient poussé les recherches dans ce sens.

Des investigations sur des sites de rencontres Internet, fréquentés par la victime avaient ensuite permis de remonter la piste du Varois. Et de procéder à son interpellation, le 9 octobre dernier à son domicile de Rians.

Face au profil du suspect, les enquêteurs ont décidé d’étendre leurs recherches à plusieurs cas non résolus présentant des similitudes dans le mode opératoire, précise un cadre de la PJ de Marseille.

http://www.corsematin.com/article/france/le-gendarme-reserviste-varois-soupconne-d%E2%80%99un-second-meurtre.943385.html

http://www.varmatin.com/faits-divers/meurtre-dune-marseillaise-un-varois-soupconne.1011289.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   Dim 31 Mar 2013 - 1:18

"face au profil"......Jeu de mots volontaire ou involontaire ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rians : le mis en cause avait piégé sa victime sur le Net
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: