Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Jeu 17 Mai 2012 - 0:11

Rappel du premier message :

M. Manuel VALLS vient tout juste d'être nommé ministre de l'Intérieur.
Gageons qu'il est déjà au travail.
En attendant de connaître ses prochaines décisions, voici un lien pour découvrir rapidement son parcours, ses idées, ses aspirations :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Manuel_Valls#Biographie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 67
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Ven 21 Sep 2012 - 0:18

Bonsoir,
Un fichier ethnique, il en existe un que personne ne peut contester... le casier judiciaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Ven 21 Sep 2012 - 23:49

GENDSTAS a écrit:
Bonsoir,
Un fichier ethnique, il en existe un que personne ne peut contester... le casier judiciaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Manuel Valls réforme la rétention des clandestins   Mer 26 Sep 2012 - 17:16

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, veut donner du corps à sa politique de fermeté face à l'immigration irrégulière. Dès vendredi, le gouvernement doit déposer en Conseil des ministres un projet de loi autorisant une rétention de moyenne durée pour les étrangers arrêtés en situation irrégulière sur le territoire. Celle-ci pourrait atteindre de douze à seize heures, pour permettre aux forces de l'ordre de vérifier la situation réelle des personnes interpellées et engager une éventuelle procédure d'expulsion. Au lieu des quatre heures actuellement autorisées. C'est, en tout cas, ce qu'a affirmé au Figaro le cabinet du ministre, à Beauvau.

Jurisprudence européenne


Ce dispositif essentiel à l'efficacité de la politique d'éloignement des clandestins, est très attendu par les policiers et les gendarmes, qui s'estiment juridiquement désarmés dans ce domaine depuis un arrêt de la Cour de cassation rendu le 5 juillet dernier. Pour se conformer à la jurisprudence européenne, la haute juridiction avait en effet déclaré illégale la garde à vue des étrangers (vingt-quatre heures renouvelables une fois) au seul motif qu'ils étaient en situation irrégulière.

Contrôle de légalité


Pas moins de 60.000 personnes seraient concernées chaque année par une telle mesure. Sous le précédent gouvernement, Claude Guéant avait laissé dans ses cartons un projet de rétention allongée. Manuel Valls le met en forme et ajuste le tir. «La question qui se pose est de savoir si cette mesure passera le filtre du contrôle de légalité», estime un juriste à Beauvau. Car la haute magistrature est sourcilleuse lorsqu'il s'agit de faire respecter l'équilibre entre les besoins légitimes de sécurité et le respect dû aux libertés fondamentales.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/09/26/01016-20120926ARTFIG00566-manuel-valls-reforme-la-retention-des-clandestins.php

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/09/25/01016-20120925ARTFIG00671-expulsions-d-illegaux-des-chiffres-etrangement-flous.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 371
Localisation : Centre
Emploi : En activité
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Jeu 27 Sep 2012 - 10:15

Et hop ! Une loi de plus...

Ils devraient plutôt relire "les anciennes" et en faire le tri, car comme une chambre à air "multi-crevée-réparée", un jour tout notre système juridique ne sera plus qu'une grosse rustine... No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Jeu 27 Sep 2012 - 11:04

. a écrit:
Et hop ! Une loi de plus...

Ils devraient plutôt relire "les anciennes" et en faire le tri, car comme une chambre à air "multi-crevée-réparée", un jour tout notre système juridique ne sera plus qu'une grosse rustine... No

Bravo, c'est exactement ça !!!!!!
titanic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: A Nice, Valls rend "un dernier hommage" au policier tué par un chauffard   Jeu 27 Sep 2012 - 19:19

""""""
"Ce n'est pas un banal accident de la route, a ajouté le ministre, mais un acte qui doit être puni. (...) La justice doit et devra faire son oeuvre avec la plus grande sévérité."

Les violences exercées contre les forces de l'ordre "sont insupportables et ne peuvent être tolérées", a-t-il rappelé, car "chaque jour, chaque nuit, policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers exposent leur vie en intervention pour protéger d'abord celle des autres", "nous sommes redevables de cet engagement, c'est une dette perpétuelle".

"Assurer la sécurité est une mission périlleuse", a encore dit Manuel Valls, conscient qu'"il n'y a jamais de mission facile". """""

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120927.AFP0314/a-nice-valls-rend-un-dernier-hommage-au-policier-tue-par-un-chauffard.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Begood
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Jeu 27 Sep 2012 - 20:46

. a écrit:
Et hop ! Une loi de plus...

Ils devraient plutôt relire "les anciennes" et en faire le tri, car comme une chambre à air "multi-crevée-réparée", un jour tout notre système juridique ne sera plus qu'une grosse rustine... No

Cela va occuper nos députés Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 371
Localisation : Centre
Emploi : En activité
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Jeu 27 Sep 2012 - 21:03

MARSOUIN 26 a écrit:
""""""
"Ce n'est pas un banal accident de la route, a ajouté le ministre, mais un acte qui doit être puni. (...) La justice doit et devra faire son oeuvre avec la plus grande sévérité."

Les violences exercées contre les forces de l'ordre "sont insupportables et ne peuvent être tolérées", a-t-il rappelé, car "chaque jour, chaque nuit, policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers exposent leur vie en intervention pour protéger d'abord celle des autres", "nous sommes redevables de cet engagement, c'est une dette perpétuelle".

"Assurer la sécurité est une mission périlleuse", a encore dit Manuel Valls, conscient qu'"il n'y a jamais de mission facile". """""

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120927.AFP0314/a-nice-valls-rend-un-dernier-hommage-au-policier-tue-par-un-chauffard.html

Il a dit... il a dit...

Si seulement c'était le premier à parler autant... En attendant, aujourd'hui les belles paroles, on en bouffe quotidiennement les conséquence avec les résultats que nous constatons tous ! ! !

Dormons tranquilles, y'a pas de souci à se faire, François et ses collaborateurs veillent au grain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Sam 13 Oct 2012 - 12:53

Visiblement, monsieur Valls a des adversaires déclarés

Mediapart:Droits de l'homme: Manuel Valls sous surveillance
12 OCTOBRE 2012 | PAR MICHEL DELÉAN ET CARINE FOUTEAU ET LOUISE FESSARD

Nommée le 28 août à la présidence de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), Christine Lazerges veut donner plus de visibilité et de poids à cette institution relativement discrète. « Nous venons de nous saisir de la question de la “garde à vue des étrangers” », annonce la nouvelle présidente de la CNCDH à Mediapart.

Pour son premier projet de loi modifiant le Code de l’entrée et du séjour des étrangers en France, Manuel Valls s’est en effet bien gardé de saisir la CNCDH. La présidente s’en dit aujourd’hui fâchée, d’autant que ce texte crée une mesure de privation de liberté concernant les sans-papiers.

Alors que l’examen par les parlementaires est prévu d’ici la fin de l’année, Christine Lazerges promet un avis sur la question, car elle regrette que le ministre de l’intérieur ait décidé d’instaurer un régime spécifique pour une catégorie de la population, hors du Code de procédure pénale. La durée maximale de rétention, qui sera désormais fixée à 16 heures pour permettre aux policiers de vérifier l’identité de la personne et la régularité de son séjour, lui paraît trop longue et, en tout cas, disproportionnée par rapport à la tâche administrative à accomplir.

« De mon point de vue, il serait préférable que l’on modifie le Code de procédure pénale, car en réalité il s’agit bien d’une garde à vue », déclare Christine Lazerges. « Toutes les garanties de la garde à vue (l’avocat, le médecin) sont dans le projet de loi, ce qui prouve bien qu’il s’agit d’une garde à vue, mais une garde à vue exceptionnelle, dérogatoire. Le projet en a fait une spécificité du droit des étrangers, ce qui ne me plaît pas beaucoup », insiste-t-elle, en reprochant au ministre de l’intérieur d’avoir enrobé le tout en supprimant le délit de solidarité.

Par ailleurs, Christine Lazerges conteste le choix, pour ce projet de loi, d’une procédure accélérée qui va limiter de fait la discussion parlementaire. Ce coup de colère, elle a l’intention d’en faire part prochainement au président de la République, au premier ministre, ainsi qu’aux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat auxquels elle est sur le point d’envoyer une missive.

« On n’est, d’ailleurs, pas à l’abri d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur ce sujet », note la professeure de droit et ancienne vice-présidente (PS) de l’Assemblée nationale.

La CNCDH a élargi ses champs de compétences : en plus de la défense des droits de l’homme et des libertés publiques, la lutte contre le racisme et les discriminations, le droit humanitaire et les questions internationales, elle traitera maintenant de questions éthiques et sociales allant du droit des femmes à l’enfermement psychiatrique, ainsi que les questions de genre.

Sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, la CNCDH s’est montrée assez discrète, et fort peu rebelle. La commission n’a d’ailleurs été saisie que cinq fois de 2009 à 2012. Elle était alors présidée par l’avocat Yves Repiquet, qui défend notamment Christine Lagarde dans l’affaire Tapie.

Après les expulsions de Roms et les contrôles au faciès, l'antiterrorisme
Christine Lazerges, elle, compte bien se faire entendre. Son premier éclat de voix public, à peine nommée à son poste, elle l’a adressé, dans une interview à Libération, à Manuel Valls. Il concernait le traitement réservé aux Roms. Lors de son entretien avec Mediapart, elle réitère ses critiques sur la politique de démantèlement des campements menée par le ministre de l’intérieur.

« J’ai été élue locale, ce sujet est un casse-tête. Il faut mesurer le rejet généralisé dont cette population fait l’objet. Mais les solutions existent. En la matière, l’accès au travail sans entraves me paraît la priorité », indique-t-elle, jugeant désagréable que Manuel Valls soit allé en Roumanie faire la leçon à ses homologues alors que le nombre de Roms est estimé à 15 000 en France, contre 2 millions dans leur pays d’origine. Évoquant la circulaire interministérielle prévoyant des relogements en cas d’évacuation par les forces de l’ordre, Christine Lazerges déplore qu’elle soit insuffisamment mise en œuvre et appelle le premier ministre à se donner les moyens de ses engagements.

La CNCDH a également pris position récemment sur le titre de circulation des gens du voyage. Bien que les dispositions législatives sur le carnet de circulation aient été abrogées par le Conseil constitutionnel le 5 octobre, le livret de circulation reste en vigueur pour toutes les « personnes de plus de 16 ans dépourvues de domicile ou de résidence fixe depuis plus de six mois et logeant de façon permanente dans un véhicule, une remorque ou tout autre abri mobile ». La CNCDH rappelle que la « suppression des titres de circulation » avait été annoncée, sans distinction, dans le dernier Plan national d’action de lutte contre le racisme pour la période 2012-2014. 

Aujourd’hui, Christine Lazerges dit attendre du législateur qu’il supprime toute forme de discrimination, et notamment l’obligation de détenir un titre de circulation à faire viser périodiquement au commissariat de police ou à la gendarmerie.

En installant officiellement sa nouvelle présidente, le 24 septembre, Jean-Marc Ayrault avait souhaité que la CNCDH soit saisie plus souvent. « Votre commission fera désormais l'objet de saisines plus régulières et le gouvernement sera attentif à la mise en œuvre effective de vos recommandations », a-t-il assuré. Sur l'immigration, Jean-Marc Ayrault a promis, dans son discours, une politique « équilibrée, à la fois respectueuse des personnes, efficace et ferme ». « Le gouvernement entend redéfinir la politique d'intégration, qui a perdu de son efficacité depuis trop longtemps », expliquait le premier ministre.

« Christiane Taubira nous a saisis deux fois : sur la protection des sources des journalistes, et l’habeas corpus numérique », se félicite Christine Lazerges. En revanche, les relations avec Manuel Valls (qui était présent lors de la cérémonie d’installation avec Jean-Marc Ayrault) sont pour l’instant inexistantes, et les sujets de divergence assez nombreux.

« Manuel Valls ne nous a pas encore saisis. Nous avons sollicité un rendez-vous avec lui et j’espère que nous pourrons bientôt le rencontrer », lâche Christine Lazerges, qui attend une réponse depuis bientôt deux mois.

Elle prévient : « J’espère aussi que nous serons saisis du projet de loi antiterroriste. Si nous n’étions pas saisis, nous procéderions par auto-saisine. » Le 3 octobre, le ministre de l’intérieur a en effet présenté au Conseil des ministres un nouveau projet de loi qui fait grincer des dents : ce projet « relatif à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme » vise « en particulier la détection des Français partant s'entraîner au djihad dans les zones de combat, notamment en Afghanistan et au Pakistan », ainsi que « la propagande par Internet ». Mais pour la gauche judiciaire, l’arsenal répressif antiterroriste est déjà largement suffisant.

Plus généralement, la politique musclée menée par Manuel Valls découle-t-elle uniquement de sa fonction de ministre de l’intérieur ? « Les choses ne sont pas inéluctables », répond Christine Lazerges. « La CNCDH souhaite que le dialogue entre le ministre de l’intérieur et le ministre de la justice soit aussi poussé que possible. »

Les contrôles d’identité au faciès, sujet sur lequel Manuel Valls se montre très prudent, est encore un point d’achoppement. « L'immatriculation de policiers serait une première étape satisfaisante », estime la présidente de la CNCDH. « Mais sans le récépissé, les contrôles au faciès sont difficilement évitables », estime-t-elle. « Le récépissé serait un instrument utile pour tenter de renouer de meilleurs contacts avec la population, avec les jeunes notamment. »

Positionné à droite de la gauche, Manuel Valls a vite endossé l’uniforme de ministre de l’intérieur. « Il me semble qu’il a beaucoup travaillé les trois premiers mois à gagner la confiance des forces de police et de gendarmerie », glisse Christine Lazerges. Pour elle, Valls est « un redoutable politique et un communicant hors pair ». Et Christine Lazerges de conclure : « J’espère que la rupture avec son prédécesseur sera significative »...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Dim 21 Oct 2012 - 20:49

L'idiot utile a écrit:
Visiblement, monsieur Valls a des adversaires déclarés

Mediapart:Droits de l'homme: Manuel Valls sous surveillance
................................;
Nommée le 28 août à la présidence de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), Christine Lazerges veut donner plus de visibilité et de poids à cette institution relativement discrète. « Nous venons de nous saisir de la question de la “garde à vue des étrangers” », annonce la nouvelle présidente de la CNCDH à Mediapart.

.............................................
« Christiane Taubira nous a saisis deux fois : sur la protection des sources des journalistes, et l’habeas corpus numérique », se félicite Christine Lazerges.
En revanche, les relations avec Manuel Valls (.........) sont pour l’instant inexistantes, et les sujets de divergence assez nombreux.

« Manuel Valls ne nous a pas encore saisis. Nous avons sollicité un rendez-vous avec lui et j’espère que nous pourrons bientôt le rencontrer », lâche Christine Lazerges, qui attend une réponse depuis bientôt deux mois.
Elle prévient : « J’espère aussi que nous serons saisis du projet de loi antiterroriste. Si nous n’étions pas saisis, nous procéderions par auto-saisine. »
[..........................]

Positionné à droite de la gauche, Manuel Valls a vite endossé l’uniforme de ministre de l’intérieur.
« Il me semble qu’il a beaucoup travaillé les trois premiers mois à gagner la confiance des forces de police et de gendarmerie », glisse Christine Lazerges.
Pour elle, Valls est « un redoutable politique et un communicant hors pair ». Et Christine Lazerges de conclure : « J’espère que la rupture avec son prédécesseur sera significative »...


Bof ! Mais que pèse réellement Mme Lazerges aux yeux de Manuel Valls ?...
Il n'ignore pas qu'elle est proche de Mme Taubira :

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Une-utopiste-pragmatique-pour-defendre-les-droits-de-l-homme-_EP_-2012-08-23-845382
" [.........] Proche de Christiane Taubira (toutes deux étaient voisines à l’Assemblée nationale), elle espère avoir l’oreille de la garde des sceaux sur les grandes réformes à venir, statut pénal du chef de l’État, lutte contre les conflits d’intérêts, etc.). [.........]


Apparemment, Mme Lazerges n'a pas non plus " l'oreille " du Minint...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Manuel Valls: "Les Français ont tous droit à la sécurité"   Lun 22 Oct 2012 - 10:48

Ce lundi matin, le ministre de l’Intérieur rendra l’hommage de la Nation au major Brière tué mercredi à Peille, et rencontrera les policiers municipaux blessés dimanche à Nice. Il délivre un message de fermeté

Dans la nuit de samedi à dimanche, trois policiers municipaux ont été blessés à Nice. C'est un nouveau coup dur pour les forces de l'ordre ?

Oui, c'est un nouveau coup dur. Et je veux apporter tout mon soutien et ma confiance aux policiers municipaux de Nice, et aux trois policiers blessés en service dans la nuit de samedi à dimanche. Avec le maire de Nice, Christian Estrosi, j'ai prévu d'aller ce matin à leur rencontre au poste de police municipale. J''éprouve aussi de la tristesse pour la femme qui est morte au cours de ce drame.

Après cet accident et après le décès la semaine dernière du major Brière dans l'exercice de ses fonctions à Peille, vous vous déplacez une nouvelle fois dans le département pour des circonstances dramatiques...

Je reviens dans les Alpes-Maritimes pour des raisons malheureuses. Une forme de loi des séries à laquelle, évidemment, je ne veux pas croire. Mais force est de constater que se sont répétés ces derniers temps à Nice les agressions, les faits violents et dramatiques à l'égard de la police et de la gendarmerie, puis, dans la nuit de samedi à dimanche, de la police municipale. Sans doute à l'image d'une société violente où les individus n'hésitent plus à passer à l'acte et à s'en prendre à tous les symboles de l'autorité.

Vous assistez ce matin aux obsèques de Daniel Brière. Qu'avez-vous envie de dire aux gendarmes qui seront très émus et très nombreux pour ce dernier hommage ?

Au mois de juin, j'ai rendu hommage aux deux femmes gendarmes tuées à Collobrières dans le Var. Ce matin, je redirai aux collègues, à la famille de Daniel Brière, mais plus largement à tous les Français, combien les gendarmes et les policiers font un métier difficile. Que leur mission relève souvent d'une vocation personnelle. Une mission exceptionnelle qui comporte de nombreux dangers et qui met souvent leur vie en péril. Je souhaite donc leur témoigner la reconnaissance et la confiance de l'Etat, et rappeler à tous nos compatriotes combien policiers et gendarmes méritent d'être soutenus. Dans une société touchée par la crise économique, par une crise morale liée à une véritable perte de repères, où beaucoup s'affranchissent de la norme et des règles républicaines, la police et la gendarmerie assument trop souvent le rôle de dernier rempart. Les Français ne doivent pas oublier les sacrifices de ceux qui les protègent.

Soutien et reconnaissance, ce sont les messages du président de la République, adressés samedi à la famille du major Brière ?

Le chef de l'État a voulu lui exprimer solennellement la compassion et même l'affection de la Nation tout entière. Les gendarmes sont une véritable famille. Une famille dévouée à la République. Nous avons été frappés par l'immense courage, la grande dignité de sa femme et de ses deux enfants, et aussi par la très belle solidarité de ses collègues. Daniel Brière était reconnu de tous, c'était un homme exceptionnel, expérimenté, un grand professionnel.

Face à ce drame, comment éviter la récupération politique ?

La société est plus violente. Des tendances lourdes, de fond, comme l'économie de la drogue ou la prolifération des armes structurent cette violence depuis des années. Ce sont des problématiques complexes qui demanderont du temps. On ne peut pas les traiter à la légère en se laissant aller aux vaines polémiques. Voilà la feuille de route ! Ma mission n'est pas de céder aux passions et aux provocations, je ne participerai pas au petit jeu indigne et inutile qui divise la société. Les Français ont besoin d'apaisement. La sécurité, tout le monde y a droit ! C'est un sujet qui doit dépasser les petits clivages.

Depuis quelques semaines, gendarmes et policiers ont payé un lourd tribut. Quelle est la solution concrète et raisonnable pour que ça cesse ? Faut-il plus de policiers et de gendarmes sur le terrain ?

François Hollande a fait de la sécurité sa priorité. Nous avons décidé de mettre fin au non-remplacement des policiers et des gendarmes qui partent à la retraite. Plus de dix mille postes ont été supprimés ces cinq dernières années. En 2013, nous remplacerons tous les départs à la retraite et créerons cinq cents postes de plus, soit au total, plus de six mille recrutements de gardiens de la paix et de gendarmes. Il faut leur donner les moyens de travailler.

Concernant le drame de Peille, de nombreuses questions se posent. L'auteur des faits était sorti de prison quelques jours avant. Le maire avait prévenu de la dangerosité de la bande de jeunes. Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ?

La justice doit faire son travail avec sérénité. Je suis ministre de l'Intérieur et je n'opposerai jamais la police et la gendarmerie à la justice. Gardons-nous, quand on est élu, parlementaire, ministre, de saper, par nos commentaires intempestifs, l'autorité de l'État représentée par les forces de l'ordre et la justice. Gardons-nous des déclarations hâtives, surtout après un tel drame. Est-ce que, comme par le passé, une énième loi produite à la va-vite résoudrait ce type de drame ? Je ne le crois pas.

Cependant, après la série de violences contre les forces de l'ordre, à Peille, à Cannes il y a trois semaines ou à Nice ce week-end, pensez-vous l'arsenal judiciaire suffisant? Faut-il légiférer pour durcir les sanctions voire criminaliser des délits comme les accidents mortels dès qu'il y a plusieurs circonstances aggravantes telles que l'alcool et la drogue ?

Mais le Code pénal s'applique déjà quand les individus se comportent non seulement comme des chauffards, des criminels, mais agissent avec l'intention de tuer.

Les juges peuvent décider de sanctions particulièrement sévères

Ne nous donnons pas bonne conscience en faisant semblant de croire que l'annonce d'une loi dissuade ceux qui ont perdu tout sens civique. Restons extrêmement lucides sur l'état de notre société.

A la suite de ces différents drames, Christian Estrosi demande que les peines prononcées soient lourdes et exemplaires. Il attend que le gouvernement prenne pleinement la mesure de l'inquiétude des forces de l'ordre. Que lui répondez-vous ?

Vous croyez vraiment qu'après avoir rencontré la famille de Daniel Brière éprouvé sa douleur et rendu l'hommage de la Nation, je vais me laisser aller à polémiquer avec le député-maire de Nice ? Je pourrais donner le nombre des agressions ou des tués parmi les forces de l'ordre au cours des années où ses amis gouvernaient, où lui-même était ministre, le nombre de tués également parmi les forces de l'ordre. Et ça apporterait quoi ?

Ma mission est de protéger les Français et de leur apporter de l'apaisement.Oui, il y a beaucoup trop de violence dans la société, à Nice et dans les Alpes-Maritimes, notamment parce que circule de l'argent, qui attire mafia et réseaux. Voilà les urgences. Prenons de la hauteur et avançons, c'est tout ce que nous réclament les Français.

Christian Estrosi est donc déplacé ?

La politique, c'est la facilité. C'est l'arbre qui cherche à cacher la forêt, commode pour ceux qui ne veulent pas s'attaquer aux vrais problèmes..

L'accident survenu à Nice confirme la place prise par les policiers municipaux dans la lutte contre l'insécurité. Les mesures sociales envisagées par l'ancien gouvernement seront-elles adoptées ?

Un rapport parlementaire et des travaux pluralistes ont été menés ces derniers mois. Nombre de préconisations avancées seront prises en compte. J'en discuterai avec les organisations syndicales des policiers municipaux et les élus locaux dans les prochaines semaines.

http://www.nicematin.com/derniere-minute/manuel-valls-les-francais-ont-tous-droit-a-la-securite.1028587.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KORRIGAN29
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 2261
Localisation : Trop loin des terres de la Duchesse Anne
Emploi : An archerien gast !!!!!!
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Gendarmes et de policiers. Valls promet 6 000 recrutements en 2013   Lun 22 Oct 2012 - 11:20


Pour palier aux départs à la retraite..........(il a oublié ceux qui en ont ras le bol du système, où tout n'est que blablabla et rien ne se concrétise sur le terrain..... Sad )

Gendarmes et de policiers. Valls promet 6 000 recrutements en 2013


_________________
"""Va lentement. Ne te hâte pas. Chaque pas t'amène au meilleur instant de ta vie : l'instant présent."""
(Paroles de sagesse Thich Nhat Hanh)
"""It's nice to be important, but it's more important to be nice"""
(Hans Peter Geerdes dit HP Baxxter - groupe SCOOTER)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 22 Oct 2012 - 11:31

jolie nuage de fumée avec une proposition qui peut laisser croire aux français qu'il va y avoir 6000 policiers et gendarmes de plus alors qu'ils seront 500 au grand maximum et que sur les 6000 un grand nombre seront des CDD de gendarmes adjoints volontaires et autres auxiliaires en police.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Begood
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 22 Oct 2012 - 13:15

cti 41 a écrit:
jolie nuage de fumée avec une proposition qui peut laisser croire aux français qu'il va y avoir 6000 policiers et gendarmes de plus alors qu'ils seront 500 au grand maximum et que sur les 6000 un grand nombre seront des CDD de gendarmes adjoints volontaires et autres auxiliaires en police.


+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Les sénateurs auditionnent Manuel Valls sur le programme gendarmerie    Mer 31 Oct 2012 - 0:06

Mercredi 31 octobre 2012, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013, la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat auditionne Manuel Valls, ministre de l’intérieur, sur le programme gendarmerie de la mission sécurité et mission immigration, asile et intégration (16h30).

http://www.comptes-publics.fr/2012/10/30/plf-2013-les-senateurs-auditionnent-manuel-valls-sur-le-programme-gendarmerie/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Mer 31 Oct 2012 - 0:13

C'est quoi ce truc ?

programme gendarmerie de la mission sécurité et mission immigration, asile et intégration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Mer 31 Oct 2012 - 0:53

Jamais entendu parler de ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Manuel Valls lance une réforme de la "police des polices"   Lun 12 Nov 2012 - 15:13

Dans un entretien au Monde, Manuel Valls, ministre de l'intérieur, annonce de profonds changements au sein des deux services chargés de contrôler l'action des policiers, l'Inspection générale des services (IGS) et l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Il exige le départ de Claude Bard, le patron de l'IGS, service très critiqué dans l'affaire des "fadettes" des journalistes du Monde, et dans la procédure lancée en 2007 visant le préfet Yannick Blanc, proche de la gauche, et quatre fonctionnaires (Le Monde du 12 janvier 2012). Il devrait être remplacé par Philippe Caron, actuel numéro deux de la direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/11/12/manuel-valls-lance-une-reforme-de-la-police-des-polices_1789090_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Hausse de la délinquance : Beauvau s'insurge !   Mar 13 Nov 2012 - 14:57

Le ministère de l'Intérieur dénonce une "manipulation" du précédent gouvernement.

Le Figaro publie des chiffres "catastrophiques".Le quotidien affirme avoir pu consulter les données. Selon lui, la délinquance générale a augmenté de 8%, soit une forte hausse en octobre par rapport à la même période en 2011. Dans le détail, les violences contre les personnes ont augmenté de 9%, les atteintes aux biens de 8% et les infractions économiques et financières de 18% en octobre 2012. La criminalité organisée est, elle, en hausse de 7,4%.

Le ministère de l'Intérieur dénonce une "instrumentalisation". La place Beauvau ne conteste pas ces chiffres en tant que tels mais assure que ces statistiques "ne correspondent pas à la réalité". "En fixant à l'avance aux policiers et aux gendarmes des objectifs normés de baisse de la délinquance (...) et en indexant l'évaluation personnelle des responsables, et parfois certaines de leurs primes, sur ces indicateurs, le gouvernement précédent a favorisé certaines évolutions artificielles des chiffres ne correspondant pas à la réalité", a accusé la place Beauvau.

"Si, aujourd'hui, les statistiques souffrent, c'est avant tout des manipulations causées par la politique du chiffre du gouvernement précédent", ajoute le communiqué. Selon le ministère, les "dispositifs de modernisation de l'appareil statistique ont été constamment et prudemment retardés ou repoussés, en raison des 'bombes à retardement statistiques' qu'ils comportaient, au détriment de l'intérêt des usagers".

Le Figaro est-il allé trop vite ? Selon des sources policières, les chiffres cités par le quotidien ne sont pas "officiels" car les statistiques d'octobre 2012 ne sont pas finalisées. L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), chargé de la publication officielle des chiffres de la délinquance, a prévu de rendre publics ceux d'octobre à la fin novembre "comme de coutume", selon ces sources.

Pour l'heure, il "s'interroge sur la hausse constatée en zone gendarmerie", avec + 24,9% de violences selon Le Figaro, où depuis début 2012 un nouveau logiciel enregistre automatiquement les plaintes. L'ONDRP a récemment fait valoir que des "mois atypiques", comme septembre 2012 et octobre 2011, ont pu "avoir des répercussions sur les chiffres" et évoque les "effets de la campagne électorale" durant laquelle des "données ont pu être masquées", selon une source proche de l'Observatoire.

http://www.europe1.fr/France/Hausse-de-la-delinquance-Beauvau-s-insurge-1309247/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ASSOCIATION G&C
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Mar 13 Nov 2012 - 20:07

Haaaaaaaaaaaaa
Statistique quand tu nous tiens..............................

https://sites.google.com/site/assogendarmesetcitoyens/COMMUNIQUES/haussedeladelinquance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantôme
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 691
Localisation : suivant mission..enfer ou paradis!
Emploi : s'engager pour la vie ..est un honneur !
Date d'inscription : 17/09/2012

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Mer 14 Nov 2012 - 11:52



POUR LES POLITIQUES
*******************
"Si tous ceux qui passent leur temps à parler et dire des sottises , se taisaient , il y aurait beaucoup plus de silences qui en diraient long et des lois plus efficaces "

POUR LES HOMMES DE TERRAIN
*************************
"si tous ceux qui passent leur temps à Agir pour obéir à ceux qui parlent ,n'écoutaient que leur courage , ils feraient beaucoup plus d'actions qui feraient taire ceux qui parlent trop "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Manuel Valls cède à la méfiance de son administration envers les ex-RG   Ven 16 Nov 2012 - 18:34

16 novembre 2012, par Laurent Borredon

L'information devrait décevoir de nombreux policiers de la sous-direction de l'information générale (SDIG, les ex-renseignements généraux). Selon nos informations, le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a renoncé à recréer une direction autonome et à refonder leur service. C'est, en substance, ce qu'il a dit aux policiers de la SDIG qu'il a vus lors d'une visite, vendredi 16 novembre. M. Valls a rencontré les responsables du service central, à Paris, puis s'est rendu dans les différents bureaux, avec notamment deux arrêts, à la section qui s'occupe des dérives urbaines et à celle qui s'occupe des troubles autour de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes.

http://delinquance.blog.lemonde.fr/2012/11/16/manuel-valls-cede-a-la-mefiance-de-son-administration-envers-les-ex-rg/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Ven 23 Nov 2012 - 21:31

http://www.liberation.fr/societe/2012/11/23/notre-dame-des-landes-mamere-accable_862512

" «Il est hors de question de laisser un kyste s'organiser», a affirmé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls vendredi, à propos de l'opération d'expulsion en cours à Notre-Dame-des-Landes des squatteurs opposés au projet d'aéroport. «Il est hors de question de laisser un kyste s'organiser, nous mettrons tout en oeuvre pour que la loi soit respectée (...) pour que les travaux puissent avoir lieu», a affirmé le ministre lors d'un déplacement à Lorient.

«Force doit revenir à la loi. L’Etat de droit c’est le respect de l’opinion de chacun. L’Etat de droit ce n’est pas l'état de faiblesse, l’Etat de droit c’est le respect des décisions de justice», a-t-il martelé lors d’une conférence de presse. Fustigeant les opposants au projet d’aéroport, le ministre a en outre qualifié de «drôle de conception» le fait de «vouloir empêcher des régions de se doter des infrastructures qui leur permettent d'être particulièrement compétitives».
[.................] "


Manuel Valls, tel un chirurgien, a fait procéder à l'ablation d'un "kyste" qui se serait organisé à Notre-Dame-des-Landes.
Mais dans quelques jours, en Corse, quelle thérapie de choc le ministre pourra-t-il bien envisager pour enrayer la progression des métastases de la criminalité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Sam 24 Nov 2012 - 0:00

Thérapie de choc pour la Gendarmerie: Achever l'animal !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Crotale
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1333
Age : 49
Localisation : de l'autre côté du miroir...
Emploi : à...long terme !!
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Sam 24 Nov 2012 - 10:23

VALLS passe son temps dans l'avion entre Paris, Marseille et l'île de Beauté, pour sortir devant caméras et micros des inepties qui trahissent son impuissance et qui ont peine à faire oublier l'incohérence de la politique menée depuis des décennies, en matière de sécurité publique...

Il n'est qu'un VRP, chargé de se rendre sur les théâtres de règlements de comptes entre malfrats, pour tenter de vendre une soupe, déjà maintes fois réchauffée...

çà ne trompe personne dans nos rangs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Dim 25 Nov 2012 - 21:23

En Corse, Manuel Valls réussira-t-il mieux que les précédents ministres de l'Intérieur ??...

http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE8AO02O20121125?sp=true

" Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a appelé dimanche en Corse les forces de sécurité à renouveler leurs méthodes pour endiguer la violence dans un territoire où l'on dénombre 18 meurtres cette année.

Le ministre, qui doit être rejoint lundi par sa collègue de la Justice Christiane Taubira, a également déclaré qu'il lutterait contre la "guerre des polices" et tenterait de résoudre les problèmes de renseignement qui, selon un document judiciaire interne dévoilé cette semaine, minent l'efficacité des services d'enquête sur l'île.

"Je suis conscient que la police et la gendarmerie doivent renouveler leurs méthodes", a dit le ministre à la presse, promettant une plus grande coopération entre ces services à l'avenir ainsi que l'arrivée de 40 policiers et gendarmes supplémentaires dès janvier.
L'île en compte actuellement un peu plus de 2.000 au total. (*)
La Corse,
qui avec 300.000 habitants (*) est autant peuplée qu'un arrondissement parisien, est en proie à une violence croissante et l'expansion nationale du banditisme corse conduit le gouvernement à parler désormais ouvertement de "mafia".
[........................]

Une note interne du procureur de Bastia, Dominique Alzeari, dévoilée par France 3 Corse vendredi, met en lumière un autre problème, celui de la guerre des services et de l'insuffisance du renseignement.

Le procureur dénonce des "relations insuffisantes entre les services d'enquête" et souligne des "blocages institutionnels". "S'y ajoute une forme de concurrence entre les services d'enquête eux-mêmes s'agissant de la captation et de l'exploitation du renseignement (…) qui nuit gravement à leur efficacité", lit-on dans ce document.

Le procureur regrette "l'absence de structures de coordination du renseignement intérieur". Christiane Taubira a ordonné une enquête sur l'origine de la fuite de ce document.

Manuel Valls a assuré vouloir agir sur ces points. "Il faut que la chaîne pénale puisse travailler normalement. Je suis sûr que la police et la gendarmerie pourront travailler ensemble. De la concurrence, c'est interdit, sinon il y aura des sanctions", a-t-il dit.

"Pendant des années, on s'est concentré sur la lutte antiterroriste et on s'est moins préoccupé des réseaux mafieux, le travail doit être mené en ce sens dans le renseignement intérieur", a-t-il poursuivi.

Selon des statistiques établies par Corse-Matin, un seul (**) des 85 principaux meurtres et tentatives liés au crime organisé commis depuis 2004 a été élucidé.

Manuel Valls réplique par une autre statistique, affirmant que 2.686 personnes ont été mises en cause et 996 écrouées dont 130 pour meurtres sur les 15 dernières années. "


(*) 2000 gendarmes et policiers pour 300000 habitants, soit 1 membre des forces de sécurité
pour 150 habitants !?...
Quel autre département français pourrait prétendre à autant sollicitude de la part de l'Etat
(et du contribuable) ?

(**) Tout ça, pour ça (1 seul meurtre élucidé depuis 2004) ??
Ce ne sont donc pas 40 gendarmes et policiers supplémentaires qui inverseront les "stats".
C'est probablement pour cela que le Minint compte s'appuyer sur d'autres leviers

et d'autres moyens d'action que la simple augmentation des effectifs...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: «Mettre fin aux tentations d'arranger les statistiques»   Lun 17 Déc 2012 - 22:50

INTERVIEW - Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a accepté de répondre aux questions du Figaro sur les stratégies à déployer pour endiguer la hausse des crimes et délits. Dans son esprit, le patron des policiers et des gendarmes ne saurait tomber dans le piège des chiffres.



LE FIGARO - Comment expliquez-vous la hausse subite de la délinquance?

Manuel VALLS - Cela fait dix ans que l'Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales répète que les courbes de la criminalité ne peuvent se calculer avec pertinence que sur des durées suffisamment longues, et donc qu'une hausse subite n'existe pas scientifiquement. Pour cette raison, il établit les statistiques sur 12 mois complets, et non d'un mois à l'autre. Nous n'y sommes pas encore.

Dès mon arrivée, j'ai cessé la pratique qui consistait à fixer aux chefs de services l'évolution chiffrée qu'ils devaient atteindre en fin d'année. Tout le monde sait que cela conduisait à des distorsions statistiques. Quel que soit le prix à payer, j'ai voulu qu'il soit mis fin aux tentations d'arranger les statistiques!

S'agissant du caractère atypique de certaines évolutions, je rappelle que la logique d'une statistique est toujours d'être comparée avec la période précédente. Or, l'ONDRP signale dans son dernier bulletin que pour la première fois depuis que ses séries statistiques existent, des indicateurs qui ont toujours évolué parallèlement entre police et gendarmerie sont devenus discordants. Il y a en effet une hausse très forte en 2012 des statistiques enregistrées en zone de gendarmerie nationale. Il reste à déterminer la part due à la hausse de certains faits de délinquance comme les cambriolages -ou, plus grave, les crimes et délits à caractère sexuel-, en augmentation depuis deux ans, et celle qui pourrait être liée au nouveau système d'enregistrement de la gendarmerie. Les statisticiens indépendants de l'ONDRP y travaillent.

La droite vous accuse de vouloir casser le thermomètre. Que répondez-vous?

C'est précisément l'inverse. Je veux rétablir un thermomètre qui fonctionne et qui donne le vrai état de la température, sans qu'on l'ait préalablement passé au congélateur. C'est pourquoi, notamment, je généralise la préplainte en ligne. De même, le système d'enregistrement de la police sera modernisé et fiabilisé d'ici 15 mois.


Comment, selon vous, inverser la tendance à la hausse des crimes et délits?

La violence a augmenté sans discontinuer depuis 20 ans. Il ne s'agit pas de perpétuer un système dans lequel la sous-déclaration et, hélas, trop souvent, la difficulté de déposer plainte, sont très importantes. Il s'agit d'avoir enfin le courage d'assumer la révélation de tous les actes de délinquance, par exemple en matière de violences intrafamiliales et à l'égard des femmes. Tous les trois jours, une femme décède sous les coups de son conjoint! Ma responsabilité n'est pas de minimiser les chiffres de la délinquance, mais de mener une politique efficace. J'ai défini des priorités: lutte contre la drogue, trafic d'armes, cybercriminalité, délinquance financière, violences physiques, arrachage de collier, cambriolages. Et nous mettrons les moyens. Je rappelle que la précédente majorité a supprimé 10.700 postes en cinq ans. Si rien n'avait été fait, 3200 suppressions étaient encore programmées en 2013. J'ai mis fin à cette hémorragie. Nous créerons, en 2013, 480 postes. Cet effort se poursuivra les années suivantes.

Ne craignez-vous pas que les efforts de la police et de la gendarmerie ne trouvent pas le prolongement espéré en termes de réponse pénale?

Il est plus facile d'atteindre l'efficacité de la chaîne pénale par le respect mutuel entre magistrats et forces de l'ordre, par le dialogue entre l'Intérieur et la Chancellerie, plutôt que par l'invective et la stigmatisation des juges.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/12/17/01016-20121217ARTFIG00625-mettre-fin-aux-tentations-d-arranger-les-statistiques.php

Délinquance : la dégradation se poursuit

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/12/17/01016-20121217ARTFIG00618-delinquance-la-degradation-se-poursuit.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 17 Déc 2012 - 23:11

Je lis: "" Je veux rétablir un thermomètre qui fonctionne et qui donne le vrai état de la température, sans qu'on l'ait préalablement passé au congélateur. C'est pourquoi, notamment, je généralise la préplainte en ligne. De même, le système d'enregistrement de la police sera modernisé et fiabilisé d'ici 15 mois.""
Je ne vois pas ce que la préplainte en ligne peut apporter à la fiabilité du thermomètre statistique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 17 Déc 2012 - 23:15

Peut-être une saisie immédiate dans les statistiques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 66
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Mar 18 Déc 2012 - 8:31

A CTI

la pré-plainte en ligne aura peut être pour effet de faire diminuer considérablement l'épaisseur des "mains courantes" policières ?

Car sauf erreur, les MC ne sont pas prises en compte statistiquement, non ?

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: