Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 La fermeture des EGM : dossier de l'Essor de la gendarmerie

Aller en bas 
AuteurMessage
Flam
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: La fermeture des EGM : dossier de l'Essor de la gendarmerie   Ven 25 Fév 2011 - 14:51

On m'a fait passer cette analyse du dossier de L'ESSOR du mois de mars :

Citation :

CRS / MOBILES : LA PARITE BAFOUEE
« CRS/Mobiles, la parité bafouée », titre « L'Essor de la gendarmerie nationale » dans son numéro de mars 2011. Le mensuel publié par l'UNPRG (Union national du personnel en retraite de la gendarmerie) revient sur la décision du ministère de l'Intérieur de ne supprimer aucune compagnie républicaine de sécurité et la met en perspective avec la dissolution de quinze escadrons de gendarmerie mobile. « Cette victoire des CRS est le symbole d'une disparité totale », affirme le rédacteur en chef, Jean-Claude Seguin, dans le dossier du mois. Il évoque un « traitement discriminatoire et injuste » et affirme que les gendarmes « n'ont pu compter ni sur le CFMG (Conseil de la fonction militaire de la gendarmerie), ni sur les 'nouvelles' instances de concertation pour intervenir et défendre leur point de vue dans le débat public ». Il rappelle que « L'Essor » et l'UNPRG ont demandé un moratoire des suppressions d'escadrons.
Le journal pointe une « curieuse façon d'administrer les forces de l'ordre qui consiste à céder systématiquement aux revendications policières, en négligeant de façon tout aussi systématique les militaires de l'Arme, pour finalement ne prendre des décisions de bon sens que lorsque ces derniers ont vraiment été poussés à bout ». Il rappelle ainsi que la direction générale de la gendarmerie nationale a « donné un petit sursis à l'escadron de Rennes [dont la dissolution a été annoncé le 31 janvier 2011], repoussant les premières mutations de gendarmes et de leur famille à l'été 2011 (elles s'étaleront jusqu'à l'été 2012) ».

LA DISSOLUTION DES ESCADRONS : « UN CHOIX POLITIQUE »

« L'Essor » indique que « les critères retenus pour choisir les escadrons voués à la dissolution étaient la vétusté des locaux et le fait qu'aucune autre unité n'ait été dissoute dans le département ». Il affirme cependant qu'il s'agit aussi d'un choix politique, soulignant que sur les 15 villes dans lesquelles des escadrons doivent être supprimés, neuf sont dirigées par des maires issus du Parti socialiste et deux sont membres de l'UMP. Il rappelle ainsi que les escadrons de Besançon (Doubs), Dijon (Côte-d'Or), Strasbourg (Bas-Rhin), Toulouse (Haute-Garonne), Mont-de-Marsan (Landes) et Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) doivent être dissous à compter du 1er septembre 2011. L'escadron de Satory (Yvelines) doit être dissous à compter du 1er octobre, et l'escadron de Melun (Seine-et-Marne) à compter du 1er novembre. Les escadrons « prévus à la dissolution » sont ceux de Rennes (Ille-et-Villaine), nantes (Loire-Atlantique), Niort (Deux-Sèvres), Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), Narbonne (Aude) et Bouliac (Gironde). L'escadron d'Arras (Pas-de-Calais) est « encore sur la sellette », selon « L'Essor ».

Le magazine indique que la RGPP « épargne la police et lamine la gendarmerie ». Il précise que la loi de finance prévoit la destruction de 1 087 postes pour la gendarmerie (- 1 041 sous-officiers, -338 gendarmes-adjoints et - 103 officiers pour + 395 personnels civils), alors que la police nationale bénéficie, elle, d'un accroissement d'effectifs de 644 personnels, principalement des gardiens de la paix, gradés et adjoints de sécurité ».

« L'Essor » revient par ailleurs sur les annonces du ministre de l'Intérieur, lors de sa visite au fort de Nogent (Val-de-Marne) le 15 février 2011. Il se montre sceptique face à ces mesures « pour 'l'amélioration des conditions de vie et de travail' des gendarmes mobiles », notamment « la prise en compte des temps de trajet dans le calcul des durées de service et pour les missions de renfort saisonnier 'une indemnité de l'ordre de 30 euros par jour' ».
Le temps de récupérer et de lire le numéro et je vous en dit plus: il y a des itw de gendarmes parait-il
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skydive59
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 52
Localisation : chtiland et dans ma maison
Emploi : Retraité GIE et Syndicaliste
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: fermeture des EGM   Ven 25 Fév 2011 - 15:33

L'immense majorité des gendarmes semblent résignés sur leur sort!!! alors comment faire????????????????????????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La fermeture des EGM : dossier de l'Essor de la gendarmerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: